J’ai rêvé que j’ai eu
un entretien avec Dieu.

J’ai contemplé la majesté des montagnes
et j’ai admiré le génie de la création.

J’ai vu l’incroyable beauté d’un coucher de soleil,
et me suis demandé : “Dieu, comment est-il ?”
J’ai une question cruciale à lui poser.

Je me suis tourné vers lui,
mais je n’ai pu le voir,
aveuglé par la lumière qui émanait de lui.

Alors j’ai simplement crié :
“Pourquoi la souffrance et la mort ?”

Il m’a répondu en citant sa Parole :

“Par un seul homme, le péché est entré dans le monde
et par le péché, la mort, et ainsi la mort a atteint tous les
hommes, parce que tous ont péché.” La Bible : Romains 5.12

Puis il dit :

“L’âme qui pèche doit mourir.”

Je lui demande alors ce qu’est le péché.

Il me répond :

“Le péché est la transgression de la loi.”

Puis d’une voix forte il annonce sa loi (les 10 commandements) :

“1. Tu n’adoreras pas d’autres dieux que moi.
2. Tu ne te fabriqueras aucune idole.
3. Tu ne prononceras pas mon nom de manière vaine.
4. Souviens-toi du jour du repos, pour le mettre à part.
5. Honore ton père et ta mère.
6. Tu ne commettras pas de meurtre.
7. Tu ne commettras pas d’adultère.
8. Tu ne commettras pas de vol.
9. Tu ne mentiras pas.
10. Tu ne convoiteras pas. ”

Je vois alors les paroles de Jésus :

“Si quelqu’un jette sur une femme un regard chargé de désir,
il a déjà commis, dans son cœur, l’adultère avec elle.” Matthieu 5.28

Et les paroles de la Sainte Bible :

“Ne savez-vous pas que ceux qui pratiquent l’injustice n’auront aucune
part au royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : il n’y aura pas
de part dans l’héritage de ce royaume pour les débauchés, les idolâtres,
les adultères, les pervers….” 1 Corinthiens 6.9

et “Quant aux lâches, aux infidèles, aux dépravés, meurtriers et débauchés,
aux magiciens, aux idolâtres et à tous les menteurs, leur part sera l’étang
ardent de feu et de soufre, c’est-à-dire la seconde mort.” Apocalypse 21.8

Je comprends pour la première fois
que j’ai désobéi à la loi de Dieu, à de multiples reprises,
et que je dois être condamné à l’enfer au jour du jugement.

Non seulement Dieu voit chacun de mes péchés,
mais ma propre conscience aussi me condamne.

Quand je demande à Dieu ce que je dois faire, il me répond :

“Je n’ai pas envoyé mon Fils pour condamner…”

Je comprends alors que Dieu m’a tant aimé
au point de m’accorder le pardon.

Jésus a souffert, il est mort pour moi.

Jésus a été puni à ma place :

“Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu,
mais c’est lui qui nous a aimés. Aussi a-t-il envoyé son Fils pour
apaiser la colère de Dieu contre nous, en s’offrant pour nos péchés.” 1 Jean 4.9

Nous avons violé la loi de Dieu (résumé dans les 10 commandements),

mais Jésus a entièrement payé notre dette !

“Dieu nous a prouvé à quel point il nous aime :
le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs.” Romain 5.8

Puis il est revenu à la vie en détruisant
la puissance de la mort.

Je me suis soudainement réveillé
et j’ai réalisé que j’avais un choix à faire.

Je peux continuer à vivre sans me soucier
de Dieu, de sa colère contre le péché
et finir en enfer pour l’éternité,

ou je peux me repentir, placer ma confiance en Jésus,
l’accepter comme Seigneur et Sauveur de ma vie,
et recevoir le don de la vie éternelle !

Vous êtes devant le même choix.